Nigeria: la famine menace des milliers de personnes

Environ un million de personnes ayant fui les violences dans l'État de Borno, engendrées par le conflit entre le groupe armé Boko Haram et les forces armées nigérianes, vivent maintenant à Maiduguri, la plus grande ville du nord-est du pays.


Des milliers de personnes y ont besoin d'urgence de nourriture, d'eau et de soins médicaux et la situation risque de s'aggraver avec la transition entre deux récoltes et la saison des pluies, indique jeudi Médecins Sans Frontières (MSF).

MSF gère deux grands centres de santé et deux centres de traitement nutritionnel intensif pour les enfants atteints de malnutrition sévère et assure l'approvisionnement par camion de 80 000 à 100 000 litres d'eau par jour dans Maiduguri.

MSF y construit également des latrines et réhabilite des forages dans les camps. Ces trois derniers mois, MSF y a distribué 810 tonnes de nourriture, ce qui correspond à l'alimentation nécessaire pour 26 000 familles pendant deux semaines.

  • Une aide alimentaire accrue nécessaire

Il va probablement falloir apporter une aide alimentaire accrue à partir de mars quand les stocks des récoltes peu importants de cette année seront épuisés.

En août dernier, 75 des 369 enfants accueillis dans les centres nutritionnels de MSF sont morts. En novembre, à la fin de la saison des pluies, on a enregistré le décès de 21 des 250 enfants pris en charge, indique encore MSF.
 [rtbf.be/Belga]
5/1/17

Σχόλια

WEEK'S TOP POSTS