Monday, February 1, 2016

Les femmes autorisées à prier au mur des Lamentations à Jérusalem

Les femmes juives vont être autorisées à prier à l'instar des hommes au mur des Lamentations, alors que cette pratique leur était jusqu'alors strictement interdite sur le lieu le plus saint du judaïsme à Jérusalem. Une zone de prière distincte leur sera réservé, a-t-on appris dimanche.

Le cabinet du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a ainsi pris une décision historique qui vise à résoudre une discorde vieille d'une trentaine d'années entre les autorités orthodoxes et les groupes non-orthodoxes désireux de pratiquer leurs propres coutumes en ce lieu saint et d'accorder davantage de droits aux femmes.

"Femmes du Mur"

Le plan prévoit une zone séparée pour les membres des groupes réformiste et conservateur, très minoritaires en Israël, ainsi que pour les "Femmes du mur", une association féministe qui lutte pour assurer aux femmes une place égale à celle des hommes.

"Il s'agit d'une avancée importante en faveur des droits des femmes et du pluralisme juif en Israël", s'est réjouie la porte-parole de l'association, Shira Pruce.

L'organisme qui sera chargé de la gestion de cet espace distinct est composé de représentants de l'association "Femmes du mur", de rabbins libéraux, de courants juifs non-orthodoxes, du gouvernement ainsi que de l'Agence juive. "C'est la première fois que les clés d'un site sacré juif sont remises à des juifs non-orthodoxes. C'est historique", poursuit Shira Pruce.

Sans surprise, les rabbins orthodoxes ont déjà fait part de leurs préoccupations concernant cette décision.

Le mur des Lamentations, situé sur le mont du Temple à Jérusalem, où se trouve également l'esplanade des Mosquées, haut lieu sacré de l'islam, constitue un lieu saint, où des juifs du monde entier viennent prier et se recueillir.
Belga - rtbf.be
31/1/16

No comments:

Post a Comment

ethnologia news only

Five million of our brothers: It is Turks who will shape Europe's future

Europe's future depends on the Turks who live there, President Recep Tayyip Erdogan told a large public rally on Thursday.

Blog Widget by LinkWithin